02 juillet 2007

THE BRAVERY

bravery

Après un enchantement mesuré par le peu d'engouement - à mon sens - du public - relativement à la qualité du concert - il y a deux ans au Trabendo, je ne pouvais en ces temps abscons oublier de mentionner ceux qui sont quelquepart à l'origine de l'intitulé de ce blog : The Bravery. Revus hier à la Maroquinerie.. ce concert a de loin dépassé mes attentes au même titre - Unconditional :! - que les trop rares : PJ.Harvey à l'Olympia en 2000, RATM la même année au Zénith, Block Party en 2006 à la Cigale ou le mythique Franz Ferdinand au festival de Werchter en juillet 2004.

Quasi-3-ans-day-for-day, j'ai donc assisté hier soir à un show new-rave d'un acabit que peu parviendront un jour à approcher sur l'étroitesse du temps qui conditionne nos vies. Tout ça face à une population évidemment survoltée sous-pesant un bassiste hasardeusement tombé dans la foule, au début de ce titre légendaire issu des plus belles soirées de l'époque d'or d'un pop-in fébrile mais surréaliste de vivacité - si si

Je rends donc un chtouill hommage ce soir à ce groupe "from New York Cittty" que j'adore et que d'aucuns diront, qu'effectivement : c'est sympa. Le titre Unconditional n'ayant jamais quitté la playlist..

Posté par unconditional à 23:35 - Ce qu'il aurait été moins ridicule de découvrir plus tôt... - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







Par delà le pop-in